Trouver un tatoueur

Le tatouage fleuri de Maud par Cyrille d’Inky Dinky Tattoo

0

inkin - interview tatouage maud - resume

Maud a attendu son quarantième anniversaire pour sauter le pas… et elle a opté pour une grande pièce fleurie et très harmonieuse, représentant un sakura (cerisier japonais) et une fleur de lotus, pour symboliser ce cap important.

Le projet

inKin : Quand as-tu eu l’idée de ton tatouage ?
Maud : J’ai toujours rêvée de me faire tatouer ! A 16 ou 17 ans, je dessinais avec mon père le tatouage que je voulais faire à l’époque… et puis, j’avais finalement préféré attendre et avait choisi un piercing. Je voulais être sûre de ce que je voulais faire, il fallait que cela représente quelque chose de concret pour moi, alors, j’ai laissé passer les années… L’idée de me faire tatouer a toujours été présente, c’était une évidence, presque un besoin d’affirmation de ma personnalité.

I : Combien de temps as-tu mis pour te décider à le faire ?
M : L’année dernière, pour mes 40 ans, je me suis enfin décidée. Je me suis dit que mon premier tatouage marquerait ma quarantaine. Je pense que j’ai enfin atteint l’âge de raison… ou pas (rires) ! En tout cas, on ne pourra pas me dire que c’est sur un coup de tête ou que c’est immature. Une fois décidée, ça a été assez rapide.

SAMSUNG

I : Que signifie-t-il pour toi ?
M : Mon tatouage représente le renouveau, le changement dans ma vie, un nouveau cap, il est synonyme du virage que je fais, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.

I : Que représente-t-il ?
M : Il représente une fleur de lotus violet et des branches de cerisier japonais (ou sakura). J’ai fait beaucoup de recherches afin de lier l’esthétique du dessin à ce qu’il représente… Mon choix s’est donc porté sur le lotus qui a une symbolique puissante dans le tatouage japonais, puisque la fleur de lotus, empreinte de spiritualité, arrive à s’épanouir bien qu’ayant ses racines dans des eaux troubles. Les branches de sakura montrent le renouveau perpétuel, la beauté et le côté éphémère de la vie, puisque le sakura ne fleurit qu’une semaine par an.

I : Qui a fait le dessin ?
M : C’est moi qui ai fait le dessin. Je ne voulais pas d’un tatouage dessiné par quelqu’un d’autre, je savais mieux que quiconque ce que je désirais. C’était donc une évidence pour moi de le dessiner moi-même, exactement comme je le voulais…

I : Comment as-tu choisi ton tatoueur ?
M : Pour ça aussi, j’ai fait beaucoup de recherches pour trouver le tatoueur qui allait avoir la tâche de réaliser mon premier tatouage. J’ai fouiné, longuement, pour trouver le style, la « patte »… Merci internet ! Et puis, j’ai fini par trouver. Mon choix s’est porté sur Cyrille du salon Inky Dinky Tattoo, à Lyon. J’ai apprécié son travail, son sens du détail, la finesse et la netteté de son trait, ainsi que l’harmonie de ses réalisations, dans divers styles.

I : Le tatoueur a-t-il fait évoluer le projet ?
M : Cyrille n’a pas retouché mon dessin, car il lui plaisait comme il était. Je lui ai laissé libre choix pour les couleurs. De toute façon, je lui fais confiance.

SAMSUNG

Les séances

I : Combien de temps pour ton tatouage ? Est-ce que tu as eu mal pendant les séances ?
M : Cyrille a travaillé 13 heures sur mon tatouage, en 3 séances. La première séance a duré 4 heures sans pause (même si Cyrille me l’a proposé), il a réalisé la totalité des contours. La deuxième séance était prévue pour 4 heures aussi, mais a durée finalement 5 heures toujours sans pause… Dans la lancée, nous n’en avons pas éprouvé le besoin. Cyrille a fait les retouches des contours, ainsi que les ombres et une partie de la couleur. Et la troisième séance a duré 4 heures, et comme on ne change pas une équipe qui gagne, toujours sans pause (rires) ! Cyrille a fini la couleur, et retouché de petits détails. Pour l’anecdote, je me suis endormie… et j’ai au moins dit un « Aie ! » à la fin des 5 heures de la 2ème séance… Seulement 2 ou 3 gouttes de sang, au grand bonheur de mon homme et de Cyrille qui m’ont traitée d’extra-terrestre, et de ma cousine qui était blasée que je ne souffre pas… Merci à Cyrille qui, je crois, est un excellent tatoueur qui travaille en douceur, d’où l’importance du choix du tatoueur !

I : Combien est-ce que ton tatouage t’a coûté ?
M : Mon tatouage ne m’a coûté que 650 euros. Je pense que Cyrille m’a vraiment fait un prix plus qu’honnête… Merci Cyrille, pour tout !

SAMSUNG

La suite

I : Est-ce que tu as d’autres projets, avec ce tatoueur ou un autre ?
M : Oui, comme la quasi totalité des personnes qui se font tatouer, j’en veux encore… Je suis actuellement en discussion avec Cyrille pour mon prochain projet, que je souhaiterais qu’il réalise le à la convention tatouage à Villeurbanne (les 7-8 février prochains). Et j’en ai 2 ou 3 que je suis en train de dessiner…

I : Merci Maud ! On a hâte de voir la suite 😉

Plus d’infos sur le tatoueur sur la fiche inKin du salon Inky Dinky Tattoo à Lyon.

Partager.

Laissez une réponse